Mon Tour du Monde autour des Îles du Pacifique

Mon Tour du Monde autour des Îles du Pacifique

Guide sur les Îles et les Villes visitées ....

 

 


 

 


 

TOKYO (JAPON)

 

 

 

Trop loin, trop cher, trop inaccessible : longtemps, le Japon a été assimilé à une sorte de planète Mars, et pourtant, c’est une étoile fascinante. Avec un taux de change devenu favorable aux Européens, l’archipel nippon est désormais plus accessible.

Les mégapoles d’abord : Tokyo, la plus grande ville du monde, un univers urbain électrique, trépidant, étincelant. Kyoto, l’ancienne capitale impériale, ville des arts et des geishas, du thé et de l’ikebana. Nara, le berceau artistique et religieux, mais aussi Nikko haut perchée dans ses montagnes, Kamakura au bord de la mer, Hakone la porte du mont Fuji, symbole majestueux du Japon, à voir au printemps au moment où les

cerisiers fleurissent.

Pour les accros de nouvelles technologies,le Japon répond à toutes les attentes. Les amoureux de la nature ne seront pas déçus non plus. L’intérieur, naturel, secret, presque sauvage, et le tout encore préservé de la modernité, s’offre à eux. Et que dire des sources thermales, les fameux onsen ? C’est une expérience formidable. Se baigner dans l’eau chaude naturelle (et sulfureuse) d’un onsen en plein air, la nuit sous les étoiles, est un grand moment qui en dit beaucoup sur l’art de vivre japonais.

Voyager au pays du Soleil-Levant, c’est aussi découvrir la cuisine japonaise, délicieuse, raffinée et esthétique. On apprivoise peu à peu cet univers inconnu, où la tradition se conjugue avec la modernité, où la sérénité et le respect côtoient l’animation et l’agitation, où l’ordre et la propreté sont de mise…

De ce voyage au Japon, on revient sans aucun doute enrichi par le contact avec une autre civilisation, une autre façon de vivre, de

penser et d’agir.

 

 

SYNTHESE

 

 

- Capitale : Tokyo.

- Superficie : 378 000 km² (en comptant les 5 000 km² des Kouriles du Sud, territoire russe depuis 1945).

- Population : 127 millions d'habitants (estimation 2016).

- Densité de population : 335 habitants au km².

- Population urbaine : 80 %. Tokyo, la capitale, est l’aire urbaine la plus peuplée du monde,

avec plus de 37 millions d’habitants, en comptant toute l’agglomération.

- Monnaie : le yen.

- Langue : le japonais.

- Empereur : Akihito (depuis 1989).

- Premier ministre : Shinzo Abe, chef de file du Parti libéral démocrate (depuis décembre 2012).

- Nature de l'État : monarchie constitutionnelle. L'empereur est le « symbole de l'État et de l'unité du peuple [japonais] ».

- Régime : démocratie parlementaire.

- Principales religions : shinto (107 millions de personnes), bouddhisme (94 millions), christianisme (2,16 millions), autres (1 million). Le nombre supérieur de « croyants » par rapport à la population s'explique par le fait que shinto et bouddhisme ne sont pas exclusifs et que ce ne sont pas des croyances qui exigent la fréquentation assidue et régulière des lieux de

culte.

- Revenu moyen (2016) : environ 37 000 € par personne et par an (estimation 2010).

- Indice de développement humain (espérance de vie, éducation, niveau de vie) : 0,89. Rang mondial : 17e.

 

 

DRAPEAU

 

 

 

 

Le drapeau du Japon est un drapeau blanc avec un grand disque rouge en son centre (représentant le soleil, plus précisément la déesse shinto du soleil Amaterasu). C'est le drapeau civil, le drapeau d'État, le pavillon marchand et le pavillon d'État du Japon.

 


 

 

AUCKLAND  (NOUVELLE-ZELANDE)

 

 

 

On l’apprendra grâce au capitaine Cook, la Nouvelle-Zélande, compte deux îles principales et opposées. Au nord, l’île du Nord (« île Fumante »), avec sa cohorte de volcans et ses forêts subtropicales, et l’île du Sud (« île de Jade »), un peu plus grande, avec son échine de crêtes

enneigées vite baptisées « Alpes néo-zélandaises ».

La Nouvelle-Zélande présente aussi une kyrielle de collines, où paissent quelque 60 millions de moutons - 15 fois plus que de Néo-Zélandais - et de petites îles. Illuminée par les aurores australes, Stewart Island, tout au sud, baigne déjà dans les eaux glacées des Quarantièmes Rugissants. Ceux que l’on appelle les « Kiwis » sont donc proches de la

nature et grands amateurs d’outdoors.

Les concepts maoris, tels que le whanau (famille) et la mana (autorité spirituelle) font partie intégrante du système de pensée en Nouvelle-Zélande. Certes, des progrès restent à accomplir sur le plan

social, mais l’identité nationale, mi-maorie mi-pakeha (blanche) est désormais bien établie. God Save the Queen et bonjour les Kiwis !

 

 

 

SYNTHESE

 

 

- Superficie : 268 680 km², îles tropicales et subantarctiques incluses, sauf dépendances dans le Pacifique Sud (îles Cook, Niue, Tokelau).

- Population : 4,6 millions d'habitants (estimation 2017), dont 67,6% d'européens néo-zélandais, 14,6% de Maoris, 9,2% d'asiatiques et 6,9% d'îliens du

Pacifique.

- Capitale : Wellington, sur l’île du Nord.

- Densité : 16,5 hab./km².

- Villes principales : la population est urbanisée à près de 80 %, mais la plupart des villes sont petites (moins de 100 000 habitants).

- Régime : démocratie parlementaire, État membre du Commonwealth.

- Chef de l’État : Élisabeth II d’Angleterre. Désigne le gouverneur général.

- Gouverneur général : Patrcia Lee "Patsy" Reddy, depuis septembre 2016. Désigne le Premier ministre à l’issue des élections législatives.

- Premier ministre : Bill English (depuis décembre 2016).

- Formations politiques : le Parlement, unique chambre représentative, compte 120 députés élus pour 3 ans.

- Monnaie : le dollar néo-zélandais.

- Langues : l'anglais et le maori sont les 2 langues officielles.

- Religions : protestantisme, anglicanisme, catholicisme.

- Ethnies : les Néo-Zélandais de souche européenne représentent près des trois quart de la population (74 %), les Maoris 14,9 %, les Asiatiques 11,8 %, les insulaires venus du Pacifique Sud 7,4 %, le reste (2,9 %) étant d’origines mêlées ou non spécifiées. Le total n’est pas égal à 100 % car

lors du recensement, plusieurs réponses étaient possibles.

- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : le parc national de Tongariro (1990) ; Te Wahipounamu, au sud-ouest

(1990) ; les îles sub-antarctiques de Nouvelle-Zélande (1998).

 

 

DRAPEAU

 

 

 

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande existe sous sa forme actuelle depuis 1869 et est devenu le drapeau officiel de ce pays du Pacifique le 24 mars 1902. Il est basé sur le pavillon d'État britannique, le Blue Ensign.

 


 

 

NOUVELLE-CALEDONIE

 

 

 

 

En plein cœur du Pacifique Sud, la Nouvelle-Calédonie échappe difficilement au vocabulaire des brochures : nature luxuriante, plages de sable, paysages variés de la Grande Terre, avec sa chaîne montagneuse, ses falaises, ses vastes plaines et belles baies et, surtout, le plus grand lagon du monde, en camaïeu de bleus, avec sa

faune et sa flore époustouflantes.

Mais la Nouvelle-Calédonie n’est pas qu’une carte postale. Cette terre mélanésienne est aussi un territoire français des antipodes, riche des cultures des peuples qui la composent : Kanaks, Calédoniens - descendants des colons - et métropolitains fraîchement débarqués. Pour découvrir le cœur de la Nouvelle-Calédonie, il faut absolument séjourner en brousse, auprès des tribus mélanésiennes, mais aussi dans les fermes caldoches, sans oublier de s’aventurer sur les îles Loyauté ou sur

l’île des Pins, d’une beauté à couper le souffle.

Avec pour tout bagage un masque, un tuba, une paire de chaussures de randonnée et quelques vêtements, vous voici le roi du monde. Car, le mode de vie en Nouvelle-Calédonie, c’est avant tout « casse pas la tête ». On y apprend à profiter du temps qui passe, tranquillement, nonchalamment et, de temps en temps, on s’active en plein air ou sous les mers. L’archipel révèle le meilleur de lui-même entre mai et

décembre, à la saison sèche.

 

 

SYNTHESE

 

 

- Statut : ancien territoire français d’outre-mer (entre 1946 et 1999), la Nouvelle-Calédonie est devenue en 1999 une collectivité territoriale française à statut particulier :

collectivité sui generis d'Outre-mer, qui compte 3 provinces et 33 communes.

- Superficie : 18 575 km².

- Population : 270 320 habitants (recensement de 2016), d’origine mélanésienne, européenne, polynésienne et asiatique.

- Densité : 13,2 hab./km².

- Chef-lieu : Nouméa.

- Langues : le français est la langue officielle et l´on compte plus de 30 dialectes mélanésiens.

- Monnaie : le franc pacifique aussi appelé franc CFP.

- Religions : catholicisme en majorité (60 %), protestantisme (37 %).

- Site inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco : les lagons (diversité récifale et écosystèmes), inscrits en 2008.

 

 

DRAPEAU

 

 

 

Un drapeau possible pour la Nouvelle-Calédonie est celui dit « de Kanaky » ou « kanak », adopté par le Front de libération nationale kanak et socialiste mais auquel les loyalistes s'opposent, mais également une partie de la population locale.

 


 

 

POLYNESIE FRANÇAISE

 

 

« C'est le paradis terrestre ! » s'exclame Bougainville en abordant Tahiti un matin d’avril 1768. Le mythe est lancé. De Cook à Gauguin en passant par Herman Melville, Pierre Loti, Jack London et Robert Louis Stevenson, la Polynésie française ensorcelle des générations d’explorateurs, d’écrivains voyageurs et de peintres. Éparpillées sur les mers du Sud, les 118 îles de Polynésie française

n’ont eu de cesse, depuis, de faire rêver les hommes.

Le décor, magnifique, est là pour conforter l’image d’un éden retrouvé. Les îles hautes, chapeautées de couronnes de pics acérés, déchiquetés par l'érosion et cisaillés de vallées profondes, s’élèvent, majestueuses au-dessus de lagons opalescents piquetés de motu (îlots de sable et de corail). Les îlots étirent des plages de sable lascives, éclatantes de virginité, que drapent pandanus et cocotiers. Les cascades qui dégringolent, la végétation exubérante, les hibiscus géants, les fleurs de tiare au parfum entêtant, l’air chaud, la pluie tiède, tout inspire la volupté. Au loin, les atolls, terres infimes perdues dans l’immensité océanique, jouent les radeaux à la dérive.

Évangélisée, colonisée, nucléarisée, la Polynésie française a longtemps vécu des seules volontés européennes. Mais depuis les années 1980, la jeune génération s’est rapprochée de ses racines. Le désir d’émancipation s’accompagne d’une quête spirituelle et d’une renaissance culturelle : danse, voyages à l’ancienne au fil des étoiles, à bord des grands canoës de haute mer, retour en force du tatouage, la Polynésie française n’est enfin plus tant française que polynésienne.

 

 

 

SYNTHESE

 

- Statut : collectivité territoriale d'outre-mer française.

- Superficie : à peine 4 167 km² de terres émergées, dont près d’un tiers pour Tahiti. Le tout réparti en 118 îles (dont 67 habitées) et 5 archipels : les îles de la Société, Tuamotu, Gambier, Marquises et Australes. Le territoire

maritime est aussi vaste que l’Europe occidentale !

- Population : 284 277 (estimation 2016), dont près de 85 % à Tahiti et sa voisine Moorea.

- Capitale : Papeete, sur l’île de Tahiti. Si la ville ne compte officiellement que 25 000 habitants (estimation 2012), sa zone urbaine regroupe 65 % des

habitants du territoire !

- Densité : 66hab./km².

- Ethnies : 66 % des habitants de la Polynésie française sont Polynésiens d'origine maorie, 17 % de "demis" (métissage entre Maoris, Chinois et Européens), 5 % d’ascendance asiatique (surtout Chinois) et 12 % d'Européens, dont une grande majorité de Français (répartis en Français locaux, et

métropolitains expatriés) et d'Italiens.

- Religions : majorités protestante (35 %) et catholique (34 %).

- Langues : le français, langue officielle, et le reo maohi, la langue tahitienne, très parlée en Polynésie.

- Monnaie : franc pacifique (franc CFP).

- Régime : démocratie parlementaire. La Polynésie française forme un pays d’outre-mer (POM) disposant d’une très large autonomie, fruit d’un statut plusieurs fois

redéfini ces vingt dernières années.

- Chef du gouvernement : Edouard Frith (depuis 2014), élu par la majorité de l'Assemblée de la Polynésie française.

 

 

DRAPEAU

 

 

 

Les vagues, qui ferment en bas le cercle, sont le symbole des sources de richesse que l'on peut retirer d'une mer nourricière. Les armoiries sont présentes sur le drapeau et sur le sceau de la Polynésie française.

 


 

 

ETATS-UNIS

 

 

 

Franchir l’Atlantique pour découvrir les États-Unis est une expérience inoubliable. Métissés mais profondément unis, les 50 États valent bien mieux que les clichés des prophètes de l’anti-américanisme. Terre d’immigration depuis bien longtemps, les États-Unis sont un pays-monde, une planète à part entière. Aux États-Unis, le sentiment est très fort d’appartenir à une nation d’exception, au destin messianique, à une terre promise.

 Quoi de commun entre le désert de l’Arizona et les sommets enneigés du Vermont ? Entre les mormons de l’Utah et les gays de Key West ? Entre les latinos de Los Angeles et les WASP de Boston ?

De Boston à Washington en passant par New York et Philadelphie, le nord-est des États-Unis est peuplé de villes au passé émotionnel fort.

L’Ouest américain évoque les diligences, les pionniers, les cow-boys et les Indiens, les saloons et les chercheurs d’or, mais aussi les marginaux fuyant la civilisation des villes. Dans les parcs nationaux de l'Ouest, du Grand Canyon au Yosemite Park, tout est démesuré et d’une étrange beauté : la sauvagerie des paysages, les déserts arides, les forêts vieilles comme le monde, les cactus géants et les séquoias.

La Californie, de la libre San Francisco au clinquant de L.A. en passant par la haute technologie de la Silicon Valley, incarne le mythe américain par excellence.

La Floride, couverte de marécages infestés de moustiques, de serpents et d’alligators, est devenue l’Amérique des extrêmes et de la démesure. Elle est une transition entre l’Amérique du Nord et l’Amérique latine.

La Louisiane réveille les fantasmes des premiers explorateurs, et évoque la parenté entre les Français de France et ces Acadiens devenus Cadiens puis Cajuns.

 

 

SYNTHESE

 

 

- Superficie : 9 363 123 km² (17 fois la France).

- Population : 320,2 millions d'habitants (estimation 2014).

- Capitale : Washington D.C.

- Langues : l'anglais (américain). L'espagnol est également très parlé dans l'Ouest américain.

- Monnaie : le dollar américain.

- Régime : démocratie présidentielle.

- Nature des États-Unis : république fédérale (50 États et le District of Columbia).

- Président : Donald Trump (républicain), élu en novembre 2016, investi en janvier 2017.

 

 

DRAPEAU

 

 

 

Le drapeau américain est un drapeau de proportion 10:19 souvent surnommé « Stars and Stripes » (étoiles et bandes) ou « The Star-Spangled Banner » (la bannière étoilée). ... Les 13 bandes représentent les 13 États fondateurs qui se sont unis pour former les États-Unis d'Amérique.

 

 



03/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres